Gérer ses biens en toute sécurité


Publié le avril 30, 2013

 

L’assurance et la gestion de patrimoine à la portée de tous

La finance n’est actuellement plus l’apanage des spécialistes puisque dans nos transactions quotidiennes, nous sommes dans l’obligation de nous y mettre.

D’ailleurs, il est essentiel d’en connaître les rudiments pour pouvoir gérer efficacement son budget à court ou à long terme. Voici donc deux procédures financières qui sont susceptibles de nous y aider au quotidien.

Par définition, une assurance est un service qui fournit une prestation lors de la survenance d’un risque. On peut en bénéficier en tant qu’individu, association (comme l’association consommateur bas rhin par exemple) ou entreprise en échange de la perception d’une prime ou d’une cotisation.

Ce qu’on appelle risque en assurance est un événement qui, lorsqu’il survient, est susceptible de causer des dommages corporels aux personnes et à leurs biens matériels.  Moyennant le paiement d’une somme, la compagnie d’assurance s’engage à assumer les conséquences de cet événement. La mutualisation et l’appréciation statistique du risque sont les paramètres dont dépend la pérennité de l’indemnisation de celui-ci.  Les types de contrats d’assurances les plus connus sont les contrats d’assurance accident vie (Liens connexes www.assurance-accidents-de-la-vie.com)  et les contrats d’assurance dommages. On distingue eux grands types d’assurances : les contrats d’assurance de personnes et les contrats d’assurance de biens et responsabilités. Ces derniers correspondent à l’Incendie Accident et Risques Divers (IARD) hors assurances des dommages corporels. Les contrats d’assurance de personnes correspondent quant à aux à l’assurance vie complétée de l’assurance des dommages corporels (Santé, invalidité, décès toutes causes).

(Liens http://www.ufc-quechoisir67.org/)

Il peut également arriver que les assurances couvrent les loteries et les jeux, pour que les gains importants et improbables soient possibles. Le contrat d’assurance en lui-même fonde l’essentiel des droits et devoirs des deux parties ainsi que les conditions pour que le service soit rendu. D’autre part, il mentionne aussi le montant de la prime que l’assuré doit verser, la prestation rendue par l’assureur, l’événement incertain, et l’intérêt de l’assurance exprimé négativement.  Comme nous l’avons mentionné précédemment, il existe deux grandes classes d’assurances. L’assurance de personnes a pour objet de protéger l’assurer en cas de vie, sous forme de capitalisations donnant lieu au bénéfice du titulaire au versement d’une rente ou d’un capital après une certaine date. Soit en cas de décès, donnant lieu au versement d’un capital au bénéficiaire. Soit par une assurance maladie ou en couverture des risques tels que la garantie de l’invalidité travail, et la garantie dépendance. Quant à l’assurance de dommages, elle donne droit à une indemnité, normalement égale au préjudice dû à un événement accidentel ou involontaire. On distingue l’assurance de personnes, l’assurance de tiers, et l’assurance de biens.

Assurez aussi vos animaux de compagnie

Si il y a encore quelques années l’assurance était exclusivement un service réservé aux humains, ce n’est plus le cas aujourd’hui. En effet, il est maintenant possible de d’assurer vos animaux de compagnie, plus précisément les chiens et les chats. L’assurance santé chien de chez http://www.gefi-petinsurance.com est une couverture de santé parfaitement personnalisable. C’est un contrat qui est modulable selon les besoins particuliers de l’animal, son âge et son état de santé. Bien sûr, elle dépend également du budget que vous consentez à y consacrer.

Actuellement, les formules d’assurance sont très nombreuses, certaines sont très abordables (à partir de 12 à 13 euros par mois) et d’autres un peu plus chères, de sorte que chacun puisse y trouver son compte. Le plus chères sont plus complètes, proposant des remboursements de coûts liés aux accidents, à une maladie, les visites chez le vétérinaire, les vaccinations,… Tandis que les plus abordables se contentent de couvrir les frais consécutifs à un accident. Il convient donc de bien faire votre choix en prenant en compte tous les besoins de votre animal domestique. De toute manière, quel que soit le prix, il ne devrait logiquement jamais dépasser le coût des soins et de la médication ou des interventions chirurgicales en cas d’accidents graves ou d’une maladie. Vous devez toujours avoir dans l’optique qu’en cas de vrai sinistre, les dépenses peuvent être très lourdes.  La souscription à une assurance pour votre animal domestique peut vous aider à éviter de porter atteinte à votre budget en cas d’urgences. D’autre part, votre chien ou chat bénéficiera toujours de soins adéquats combien même vous êtes dans une impasse financière. Pour vous aider dans votre choix sur la compagnie d’assurance, utilisez un comparateur pour évaluer les différentes offres sur le marché en vous basant sur des critères bien définis (besoins, budget). Sachez également que vous êtes libre de demander un devis avant de prendre votre décision.

Assurer son avenir financier avec la gestion de patrimoine

La gestion de patrimoine est un processus d’interaction entre le conseiller et le client pour donner à celui-ci une assistance impartiale dans l’analyse et l’organisation des affaires financières et personnelles, afin de l’aider à rationnaliser et lui permettre d’atteindre de façon objective les objectifs qu’il s’est fixé concernant ses finances et son mode de vie personnel. Comme le sous -entend cette définition, la gestion de patrimoine n’est pas seulement réservée aux bourgeois.  En d’autres termes, il s’agit de gérer les finances d’une personne en se fixant des objectifs à long terme (retraite, financement d’études, …). Les difficultés que l’on peut rencontrer durant le processus sont les suivantes : d’abord l’expertise sur de nombreux marchés (immobilier, assurance,…).

Puis il y a la maîtrise de différents métiers de conseil, d’ingénierie patrimoniale et de courtage.  Enfin, il y a la responsabilité devant l’importance des enjeux des arbitrages sur l’avenir à long terme. Bien sûr, avant de se mettre à la gestion, il faut d’abord faire la création de patrimoine.

Pour cela, il y a deux grands piliers sur lesquels on devra se baser. La première concerne les assurance vie luxembourg (Voir aussi www.cmc-conseils.fr) . Le conseiller en gestion de patrimoine va proposer les placements de type assurance vie de son client via les grandes banques de gestion.

En les mutualisant, il pourra faire accéder son client à des placements habituellement réservés aux grosses fortunes (cinq millions d’euros).

Le deuxième pilier est l’immobilier locatif, connu également sous le nom d’immobilier de rapport. Il consiste à acheter à crédit un bien immobilier en vue de le louer à une tierce personne par la suite. Bien sûr, le propriétaire devra des mensualités à la banque par rapport à son prêt et le plus intéressant, c’est que le locataire va l’y aider grâce au loyer. Bien sûr, cette somme ne couvrira pas totalement toute la mensualité mais pourra en compenser 50 à 80%, ce qui est non négligeable. Le conseiller en patrimoine devra donc faire preuve de son expertise en montrant à son client les biens immobiliers qui ont le plus de chance d’être loués.

On appelle cela dans le jargon bien immobilier en zone de pression locative forte. En effet, contrairement à ce que voudrait faire croire les cabinets de baux commerciaux paris (Visitez www.cabinet-grinholtz-attal.com) , l’important n’est pas l’acquisition du bien pour bénéficier de la réduction d’impôt ou d’autres mesures fiscales. L’essentiel est la garantie de paiement du loyer grâce au consentement mutuel des deux parties via le contrat de bail.

Pour mener à bien toutes les procédures et les diverses transactions, il faudra obligatoirement s’entourer de professionnels comme le notaire famille (Voir aussi www.lacourte-notaires.eu) , l’avocat droit des sociétés